Une belle leçon Saint Génisienne

Ces quelques données nous permettent de nous comparer avec nos voisins de la communauté de communes. Elles nous montrent que la superficie de notre territoire n’est pas des plus importante et qu’il serait judicieux de miser sur la qualité, de vie, de nos services, de nos offres, afin de rendre  notre commune bien plus attractive au lieu de voir pousser lotissements sur lotissements pour d’obscurs desseins.

Saint Genis des Fontaines
maire : Raymond LOPEZ
1er adjointe : Nathalie Regond-Planas
Superficie : 10 km² - Population : 2 824 habitants 
Commission municipale : 0
Sorede
maire : Yves PORTEIX
1er adjointe : Mireille MESTRES
Superficie : 34.6 km² - Population : 3 299 habitants
Commissions municipales : 8
Laroque des Alberes
Maire : Christian NAUTÉ 
1er adjointe : Martine JUSTO 
Superficie : 20,7 km² - Population : 2 139 habitants
Commissions municipales : 13
Villelongue dels Monts
Maire : Christian NIFOSI 
1er adjointe : Denis BARRE
Superficie : 11,6 km² - Population : 1 729 habitants 
Commissions municipales : 12
Palau del Vidre
Maire : Marcel DESCOSSY 
1er adjoint : Bruno GALAN 
Superficie : 10,3 km² - Population : 3 226 habitants 
Commissions municipales : 7
Saint André
Maire : Francis MANENT 
1er adjointe : Martine ESTEVE
Superficie : 10 km² - Population : 3 430 habitants 
Commissions municipales : 23

Sans brandir pour autant le glaive de la justice dès les premiers manquements démocratique, il est tout de même juste de s’inquiéter de l’absence de commission municipale à Saint Genis.

À quoi servent-elles ? A débattre, à discuter entre élus, représentant de tous les habitants, sur les chemins que nous souhaitons emprunter pour le bien-être de tous. Elles servent tout simplement à décider « ensemble » des grands et petits chantiers qui marqueront durablement l’esthétique de notre village, l’atmosphère générale qui y régnera, comme l’image qu’il donnera de nous hors de nos frontières. En un mot, les commissions sont le moteur de la vie culturelle, économique et sociale d’une commune. On y débat de tout et on y réfléchit pour tous. Curieusement en 2014, après son élection, notre maire a décidé pour sa première action, de supprimer toutes les commissions. 

Était-ce pour ne pas à avoir à débattre avec l’opposition, pour une première fois siégeant au conseil ? Peut-être. Était-ce pour ne pas à devoir demander avis et conseils, à d’autres ? Alors qui se faisait voter « les pleins pouvoirs », par ses colistiers, pour une prise de décision sans avis, seul, comme bon lui semblerait. Surement. Il a démontré très rapidement en choisissant les entreprises ayant répondu aux appels d’offres, seul, chez lui, ouvrant les plis tranquillement (d’après ses propos), sans personnes pour lui rappeler qu’il était alors hors la loi ! 

Une belle leçon de démocratie ! Avec un conseil qui hoche la tête de haut en bas quand il n’est pas en train de piquer du nez sur la table. Remarquez, nous ne pouvons pas le lui reprocher, un conseil peut parfois être long et sans avoir rien à y faire, la fatigue peut gagner rapidement.

Une sacrée leçon d’autocratie en ces moments difficiles, de débats embourbés, de discussions qui piétinent, quand le peuple demande plus de démocratie, de pouvoir d’achat… Nul doute que cette période Saint Genisienne restera dans les  » anales »… 

Un commentaire dans “Une belle leçon Saint Génisienne

  1. "Je de maux"

    …restera dans les anales ? Cela veut-il dire que nous l’avons …hi hi hi (Comprenne qui voudra (ou pourra)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.