Du carriérisme politique…

Article envoyé par formulaire – de Un gilet aux couleurs de notre village

Ça y est, nous y sommes. Nous venons d’entrer dans une période délicate, au timing millimétré pour tous les aficionados du scrutin électoral, celui de la campagne. Entendez par campagne, celle des municipales. Car si d’autres plus internationales ne tarderont pas, la foison de travaux et d’énergie débordante demandés ces derniers jours à nos employés communaux n’ont bien sûr que pour but de viser celle de la commune. 

Des réfections de chemin prévues il y a de cela belle lurette, des aménagements de rond-point, du jardinage par ci et du bricolage par là, dans un village où les derniers gros travaux remontent à l’époque d’un ancien maire encore en bonne santé, il y a bien entendu une raison. Ne jouons pas les étonnés si, comme bien souvent à Saint Génis, cette raison n’est pas le bien commun. 

Il y aura des élections municipales dans 12 mois ! Diantre ! Le seigneur de la contrée jetant l’éponge, et ne souhaitant pas dévoiler au petit peuple les trésors enfouis, offre le trône à sa dauphine tout en exhortant ce petit peuple à la placer à la tête de son fief. Sinon, il y aura des représailles… Donc on se dépêche de soulever les tapis, de mettre de la pelouse synthétique, de faire du bruit en se disant qu’ils oublieront, et si ça brille, ca doit valoir « le coup ». 
Moi qui pensais que pour entretenir une maison, il fallait faire les travaux au fur et à mesure, en temps et en heure ! Que pour gérer un budget familial, il fallait prévenir, anticiper et surtout ne jamais attendre… N’est ce pas pareil pour une commune ?

Tant d’énergie aujourd’hui, pour faire de tout et du n’importe quoi avec l’espoir de faire oublier l’inactivité pesante sur tant années, et ces dépenses « gargantuesques » pour la construction du nouveau château seigneurial qui aurait du combler l’appétit égocentrique d’un maire et de sa première adjointe. 

Que cela aurait pu être beau, dans un village où les taxes foncières sont les plus élevées de la communauté de communes ! 

À tout bien y réfléchir, ils ont raison de s’activer. L’actualité du moment n’aurait elle pas eu raison de leurs desseins.

Et puis il y aura bientôt de nouvelles élections !

2 commentaires dans “Du carriérisme politique…

  1. Tinseau Ginette

    Je suppose que son adjointe ne passera pas, les français ne sont si idiots que cela

  2. Mireille

    Son programme devra nous permettre de voir l’avenir qu’elle souhaite pour le village, en attendant je reste septique car son rôle en tant que première adjointe est particulièrement discret.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.