Saint Genis des Fontaines et son désert économique.

Avant tout chose, il est important de rappeler que Monsieur Raymond LOPEZ, maire de Saint-Genis des Fontaines est le 7eme vice-président de la Communauté de Communes Albères Côte Vermeille, en charge de la Commission Développement économique.

En 2008, durant la campagne des municipales, notre Maire déjà adepte de grandes promesses farfelues annonçait dans le journal l’Indépendant qu’il était en relation avec une grande entreprise Espagnole. Elle souhaitait s’implanter sur la zone économique de notre village, ce n’était qu’une histoire de temps. Cela devait relancer l’économie et offrir bon nombre d’emplois aux Saint-Genisiens. Bien entendu, c’était une promesse et comme il nous l’a par la suite dit, les promesses ne sont faites que pour les élections. 

Il en est que cette ZAE a toujours eu du mal à se lancer, contrairement à la zone commerciale privée du maire qui se trouve à ses abords. Elle reste aujourd’hui un terrain vague au milieu duquel se bat quelques constructions de téméraires commerçants, peu soutenus et pas du tout écoutés. Le centre de tri qui a simplement délocalisé quelques emplois, là aussi une cruelle désillusion, peine avec le garage Renault, le centre de contrôle technique, l’entreprise Catois, l’arbre blanc, l’entreprise SME plus deux ou trois autres irréductibles à donner un semblant de zone économique à ce vaste terrain vague délaissé par toutes les collectivités. 

La nature reprend même par endroits ses droits, laissant une réelle impression d’abandon, dans un village qui budgétise une nouvelle mairie plus des terrains de tennis couverts à plus de 2 800 000 €. 

Ah, j’oubliais !  Les extérieurs de la salle polyvalente prévus pour 600 000 €, prendront-ils le même chemin que notre pauvre zone de la tuilerie ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.