Projet cave Pous,

Projet Cave Pous : est-ce bien raisonnable ?

Vous êtes nombreux à nous interroger sur le devenir de ce projet d’adaptation de la Cave Pous en centre de gestion des temps libres de nos écoliers.

Historique de ce dossier

  • En point n° 2 de la séance publique du Conseil municipal du 28 avril 2011, le maire informe de la vente du bâtiment (15 ares 99, plus local annexe de 1 are 81) au prix de 235 000 euros estimé par la « Brigade d’Evaluations Domaniales ». Le Conseil Municipal mandate le maire pour l’acquisition à ce prix.

  • En février 2013, le maire consulte l’entreprise SASU.T.R de Sainte Marie de la Mer (66470) pour obtenir un devis des travaux de démolition des cuves en béton existantes à l’intérieur du Bâtiment (dont la réalisation date de l’année 1913). Ce devis lui est transmis le 1er mars pour un montant de 12 800 euros HT. Une plus-value de 4 800 euros HT, non incluse dans le montant, apparaît en fin de devis pour : travaux de sciage et enlèvement des parois collées au mur d’enceinte.

Nos observations :

La coupe transversale à notre disposition montre un ancrage de la dalle supérieure des cuves dans les parois des murs extérieurs. De ce fait, le sciage était normalement prévisible et aurait dû être inscrit au devis. Sans doute ne l’ a-t-il pas été parce qu’à cette date, et sous le seuil de 15 000 euros HT, le maire n’était pas tenu de lancer un appel d’offres avec publicité et mise en concurrence.

  • Après exécution des travaux, en juillet 2013, l’entreprise fait parvenir en mairie sa facture (n° 2013-0002 réglée par mandat n°634 du 31/07/2013) pour un montant de17 600 euros HT soit 21049,60 euros TTC. Elle inclut bien sûr, le sciage en question.

Nos observations :

  • Quelques renseignements sur l’entreprise : Statuts de création déposés le 11/02/2013 déposés au tribunal de commerce le 4 mars 2013 (3 jours après l’envoi de son devis). Clôture de l’entreprise par jugement du tribunal de Perpignan pour insuffisance d’actif le 27 janvier 2016)

  • La commande de travaux faite à l’entreprise aurait dû faire l’objet d’une information du Conseil Municipal conformément au cadre des délégations qui sont accordées au maire par l’article L 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT). Cela n’a pas été le cas.

  • En date du 28 juillet 2014, l’Atelier d’Architecture Bellavista fait parvenir une note d’honoraires de 3996 euros TTC. Ses prestations : Relevés sur place, Etablissement d’un Etat des Lieux, Etablissement d’un avant-projet sommaire, Etablissement d’une estimation sommaire.

Nos observations

Il est dommage que l’avis de l’architecte n’ait pas été sollicité avant que le maire fasse entreprendre les travaux de démolition des cuves intérieures. Cela aurait permis d’éviter une situation de dangerosité. En effet selon nous, mais surtout selon l’avis d’un architecte que nous avons souhaité consulter, la suppression des renforts en béton fragilise le bâtiment et l’expose à des risques certains en cas de phénomènes météo tels que vent violent ou chute de neige importante. De toute évidence, cela va représenter une incertitude de réalisation des travaux ou une contrainte pécuniaire de sécurisation importante.

  • En séance du Conseil Municipal du 1er septembre 2015, par décisions n° 05/2015 et 06/2015, le maire retient les propositions de l’Atelier Bellavista pour la maitrise d’œuvre pour un montant de 57 499,08 euros TTC et Socotec en Bureau de Contrôle pour un montant de 9 210 euros TTC.

  • En séance du Conseil Municipal du 4 février 2016, par décision, le maire retient le CEBTP pour les « études de sol » de la Cave Pous pour un montant de 2040 euros TTC.

Nos conclusions

Chacun de vous conviendra que la « nébuleuse » la plus complète s’inscrit dans ce projet qui date de 2011.

Nous avons déjà connu pareille situation, avec le projet de rénovation de l’actuelle mairie abandonné après, des années de discussions, des frais d’étude, des plans… pour ensuite annuler le marché conclut avec l’Atelier Bellavista comme maître d’œuvre !

Ne pensez-vous pas qu’il y a là une incompétence du maire dans la gestion des affaires de la commune ? Ne pensez-vous pas que l’existence d’une commission municipale qui donnerait des avis sur les projets du maire, permettrait d’éviter les situations de ce type, pécuniairement onéreuses pour les contribuables ?

A ce jour les dépenses engagées se chiffrent à :

  • Achat Famille Pous 235 000 euros

  • Démolition cuves 21 049 euros

  • Pré-étude Atelier Bellavista 3 996 euros

  • Maîtrise d’œuvre Atelier Bellavista 57 500 euros

  • SOCOTEC 9 210 euros

  • CEBTP 2040 euros

Total 328 795 euros

Estimation travaux 700 000 euros

Total Estimé du projet : 1 028 795 euros

Pour estimer le Coût des travaux, nous avons retenu un montant prévisionnel en fonction du taux courant de 8% des frais de maîtrise d’œuvre (57 500 euros pour le devis Bellavista)

Alors Monsieur le Maire, comment faisons-nous ? On fait, on ne fait pas ? On démolit ? On consolide ? On reconstruit ?

Il faudrait que nos chères petites têtes blondes n’oublient pas de dire merci à monsieur le maire !

Quant à vous, chers contribuables, allez vite casser vos tirelires !

PS : une ou deux salles de la maison des associations et l’utilisation ponctuelle de la salle polyvalente omnisports n’auraient-elles pas pu faire affaire ? Et on refait le centre du village !

6 commentaires dans “Projet cave Pous,

  1. jean velours

    Je me savais incompétent dans le domaine de l’urbanisme mais je m’aperçois à la lecture des observations très pertinentes développées par l’équipe d’opposition que ce projet de cave Pous est absolument Poussif. A la louche je l’avais évalué à 900 000€ ; il s’agit maintenant d’un loto à plus d’un million d’€ !!! Il n’est pas sûr du tout que cette opération sera du type gagnant -gagnant .Pour mener à bien une telle opération il faut posséder une bonne et belle vue(Bellavista )
    et un tant soit peu de bon sens.Hélas chers contribuables , nous deviendrons une fois de plus la variable d’ajustement pour payer au prix fort un égarement ( un de plus !) inacceptable. Comment peut-on autoriser un tel perpétuel
    gâchis et on ergote pour l’entretien du rond-point d’entrée du village ! On ne marche pas sur la tête dans Saint -Genis -des- Fontaines , il y a longtemps qu’il n’y a plus de tête !!!’

  2. DUNYACH Jean Pierre Citoyen contribuable

    Projetons-nous dans l’avenir, la démolition totale, et une nouvelle mairie à la place. Nous aurions déjà économisé 30 000 € (démolition, et Socotec qui ne serait pas intervenu). Bâtiment neuf, fonctionnel, conforme à ce que nous réserve l’avenir, parking, en ville. La mairie actuelle transformée en logements. Quel est le besoin exact pour les NAP (nouvelles activités périscolaires) ? Qui l’a déterminé ? Le maire navigue à vue, et celle-ci est limitée. Lorsque je pense que l’ancienne coopérative fruitière aurait pu être achetée, tout y était casé ! Lorsque je pense que nous avons une gendarmerie en plein milieu du village ! Il nous coûte cher. Sans commentaires !

  3. Mireille

    De mon temps l’argent de la commune était dépensée en priorité pour l’école et aussi pour le logement du maître,son cadre de vie devait être agréable, l’école bien chauffée, avec de jolis livres, tout était fait pour que les enfants se sentent mieux à l’école que chez eux, souvent d’ailleurs mieux nourris qu’à la maison, on devait être instruit pour devenir un jour riche et sortir de la misère dans laquelle était plongé notre famille.
    Ici à Saint Genis on dépense une fortune pour une maison des associations qui ne sert pas à grand chose et pour des lampadaires fantômes
    Et il y en a encore dans le village qui admire nos élus?
    Heureusement que nous avons ce blog pour être informé car notre panneau ,celui qui clignote en rouge, moi j’y lis plus rien, et c’est pas parce que ma vue a baissée
    Virez moi ces incapables Merci
    Mireille

  4. jean velours

    J’ai appris hier tout à fait par hasard que le Maire aurait indiqué que cette désormais fameuse Cave Pous pourrait servir à la création d’une classe d’école supplémentaire . Certes ,l’éducation de nos chers petits n’a pas de prix ,mais vous conviendrez qu’une classe à 1 million d’euros va faire des envieux dans l’hexagone et attirer sans aucun doute l’attention de la réputée Cour des Comptes . Une classe qui pourrait être classée aux monuments historiques des dépenses incongrues dans quelques siècles !!! A faire visiter
    impérativement aux touristes de passage après sa création .

    1. Yacinthe

      Cave Pous projet ? Ce bâtiment a été acheté pour accueillir des enfants, si ce qui est avancé ici est exact a savoir :risque d’effondrement. Pensez vous réellement qu’un seul parent d’élève prendra le risque d’accepter que son enfant pratique une activité quelconque dans ces locaux?
      Les parents d’élève peuvent-ils demandé à l’architecte chargé du suivi des travaux un engagement formel comme quoi la sécurité de leur enfant sera assuré?Ceci bien entendu avant que les travaux commencent, car comme vous j’ai en horreur l’argent gaspillé inutilement. Merci pour vos informations très utiles
      Yacinthe

      1. Administrateur

        C’est en l’état actuel que le bâtiment présente des risques.
        L’architecte est très conscient des dangers et prendra certainement les dispositions de consolidation si la décision du maire de poursuivre la réhabilitation du bâtiment à usage scolaire est maintenue.
        Pour le prix de ces travaux, il nous faut attendre les chiffres.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.