Conseil municipal du 28.08.19

 

 

enregistrement audio du conseil

Cela fait quelque temps que nous n’avions pas assisté à un Conseil municipal grand-guignolesque où le maire y va de propos incohérents et d’explications sans queue ni tête. Nous devons cette belle soirée à l’obligation qu’il avait de présenter au conseil la plainte de Jacques PELET, conseiller municipal d’opposition au sein de l’équipe de Laurent COUNORD.

voir l’article de Monsieur PELET. 

Cette plainte déposée suite aux suspicions de détournement de fonds publics, d’escroqueries et d’abus d’autorité dirigé contre l’administration, prend aujourd’hui une toute autre importance. Elle n’a, contrairement à ce que voudrait bien le faire croire monsieur le maire, jamais été classée pour « faute de preuves » par le procureur. Mais vous saviez déjà qu’il a parfois tendance à tout mélanger. 

Vous pourrez par contre remarquer au cours de l’enregistrement la rapidité avec laquelle il peut devenir odieux. L’apanage de celui qui n’a point l’habitude d’une opposition et qui se sent parfois acculé. Vous aurez droit aux explications de toutes sortes. Elles peinent à justifier les anomalies et suspicions sur les marchés de travaux. Bizarre, quand l’opposition demandait en 2015 une commission afin de prouver ou classer ses doutes, ni lui ni sa première adjointe n’avaient trouvé cela important. Ils avaient tout simplement balayé l’idée, avec sourire, par un simple « oui, oui »on regardera. Cela me rappelle quelque chose ! 

Nous aurions pourtant gagné du temps. Et le temps, c’est de l’argent. À propos d’argent et du coût des avocats comme le souligne la secrétaire de mairie, l’histoire ne nous dis pas si elle a conseillé le maire dans tous les procès qu’il a perdu et qu’il s’acharne à poursuivre en appel ou en cassation avec l’argent du contribuable. Ni ce qu’elle lui a dis quand il lui a montré les plans de la future mairie de plus de 600 m² pour plus de 3 000 000 €. Sa neutralité quelque peu douteuse est une autre énigme, qui trouvera un jour réponse. Et puis les élections ne sont plus que dans quelques mois.

2 commentaires dans “Conseil municipal du 28.08.19

  1. DUNYACH Jean Pierre

    Je ne suis pas un spécialiste des travaux routiers, et n’ai pas eu en mains les facturations mises en cause par Monsieur Pelet, ni vérifié de visu ce qui motive sa plainte, mais :
    il me souviens d’une prévision de pose de bordures de trottoirs, bordures jamais mises en place, remplacées par de la peinture au sol si bonne mémoire, mais fourniture et pose facturées tout de même. C’est à dire on fait une estimation, qui n’est jamais qu’une estimation, sans tenir compte des aléas, et on facture. Si travaux en moins ou en plus pour telle ou telle raison, ou l’entreprise ou le commanditaire est floué.
    Monsieur le Maire, toujours avec ma mémoire, a dit que pour des raisons x ou y, la pose avait été impossible , mais que d’autres travaux avaient été réalisés à la place : lesquels, cela n’a pas été précisé.
    Si je suis dans l’erreur, j’aimerais assez que l’on m’en informe, pour rendre à César ce qui lui appartient.
    Par contre, j’ai eu l’occasion de prendre connaissance de la facturation de la réfection du parking sis sous le château d’eau. Rappel, le sol était en terre battue, et son niveau plus bas que la route y donnant accès. Ceux qui se mouillaient les pieds en cas de forte pluie doivent s’en souvenir.
    Mes connaissances en matière de mise en place d’enrobé, concassé etc. nécessaires à établir une chaussée sont aussi limitées, mais il me semble qu’il y a divergence entre épaisseur des divers matériaux mis en œuvre et profondeur des terrassements. Ça, c’est du calcul, je sais faire.
    Si je suis dans l’erreur dans ce cas aussi, j’aimerais que l’on m’en informe.
    Tout cela ne m’empêche pas de dormir (sommeil du juste), mais « croire » que l’on pourrait facturer des travaux non réalisés me gêne un peu.
    Par contre il apparaît que les conseillers ne tiennent pas à connaître si oui ou non, il y aurait eu surfacturation.
    Autre question : Monsieur le Maire aurait fait vérifier les dires de Monsieur Pelet, ce qui est la moindre des choses si on veut les contester, mais qui donc a vérifié, un expert, une entreprise alpha accréditée, et qui a payé ces recherches de preuves ?

  2. Petit curieux

    Doivent être débordés en Mairie, un mois après le dernier conseil du 28 août, pas de compte rendu. Faudra embaucher !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.