Poésies d’Arlette Février-Muzard

Moi… le loup…
 
De l’autre côté du grillage
Je vis toujours en liberté
Des hommes rêvent de mon pelage
Ils peuvent toujours espérer!
 
Moi, le loup, le chien sauvage
Je tiens trop à ma liberté
Si les chasseurs font des ravages
Ils ne m’attraperont  “jamais”.
 
Sur l’échelle mortelle de ma vie
La lune grimpe les barreaux,
Je veux mourir libre et “ici”
Entre le ciel, la terre et l’eau.
 
J’ai déserté les lois
Je peux partir tranquille
Le cœur rempli de joie
Très loin des imbéciles.

 
_____________________________________________
 
Prière d’un chien … à son maitre disparu
 
Tu me manques…
 
Je ne suis, ni ne veux être
Je mourrai en t’attendant
Où es-tu mon tendre maitre?
Pour qui cet enterrement?
 
Les yeux soudés au temps qui passe
Je me meurs en t’attendant
Je ne veux plus d’un peut-être
Je désire “Toi” maintenant!
 
Tu était ma raison d’être
Mon hiver et mon printemps
A mon tour de disparaitre
Pour te revoir au firmament.
 
Ma mémoire se déchire
Je revois tes cheveux blancs
C’est le moment d’en finir
Je te rejoins maintenant.
 
La mort arrive par surprise
Elle pose sa main sur mes yeux
Maintenant je réalise
Que tu m’as rendu “HEUREUX”.
 
 
_________________________________________
 
 
Sally …
 
C’était un chien de race
Et c’était mon ami
Il tenait tant de place
Qu’on lui a fait un lit.
Ses yeux étaient si doux
Lorsqu’il me regardait
Il comprenait bien tout
Tout ce que je disais.
Blotti contre mes reins
Il me tenait bien chaud
Il me léchait la main
Je frottais son museau
Dieu qu’on était heureux
Lorsqu’on était nous deux!
Le ciel l’a emporté
Un matin de printemps
L’air était si léger
Il n’y avait pas de vent
Mais dans mon cœur si lourd
Il y a tant de chagrin
Et tant et tant d’amour
Pour un tout petit chien.

2 commentaires dans “Poésies d’Arlette Février-Muzard

  1. RUCHETON

    Vous avez de la chance d’avoir Arlette !
    Merci pour ses poèmes emplit de sensibilité et d’humanité !

  2. dominique BERNES

    bonjour au service de ce site… j’avais laissé un commentaire.. il n’est jamais paru..Je le ré-écris car Mme Février Muzard le mérite…
    Arlette, je découvre ces trois poèmes émouvants.. sur un sujet original sous votre plume.. les chiens. Continuez… de très nombreux animaux valent mieux que des humains Bravo !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.