On dit… de Bertrand

Texte envoyé par formulaire – de Bertrand

Depuis de longs mois circulent dans le village des propos divers portés sur le maire. Certains font état de ses attitudes : autocratie, intérêts personnels, non-respect des lois, mensonges, violences verbales. D’autres sur l’affluence d’affaires juridiques et pénales : plaintes pour suspicion de détournement d’argent public et favoritisme d’entreprise sur de nombreux marchés, abus d’autorité, nombreux procès contre des particuliers.

Dans notre commune, mais aussi dans les communes voisines, cette situation est portée en dérision et, au hasard de rencontres, il n’est pas rare d’entendre : « Alors, encore une petite affaire à la mairie ? ». Et ceci même chez les élus voisins. Pour en côtoyer certains, je peux vous l’assurer.

Par des propos tenus dans diverses réunions, dans l’Indépendant, le maire se veut rassurant : « Que des rumeurs, que des mensonges ! ». Cela ne le dégage pas d’une éventuelle responsabilité et ne dit-on pas : « Il n’y a pas de fumée sans feu ».

Nous habitons sur le village depuis un peu plus de dix ans. J’ai voté pour lui aux dernières élections (peut-être remportées par lui grâce à l’attitude ambiguë de la candidate P.S), mais je m’interroge fortement sur ses aptitudes à conduire une municipalité.

Ce n’est pas des paroles jetées en l’air, surtout quand de nouveaux éléments confirment mes doutes : à la séance du dernier Conseil Municipal mais aussi à la séance des Vœux, c’est la première adjointe, complice de la 1ère heure, qui tient le haut de la scène reléguant le maire sur la marche inférieure.

Des questions naissent alors :

– Les résultats difficiles de sa gouvernance sont-ils à l’origine de sa volonté d’effacement ?
– Est-il pressé par des autorités supérieures, de le faire ?
– Si c’est le cas, une démission ne serait-elle pas un meilleur comportement ?
– S’agit-il d’une mise sur orbite d’une adjointe, très dévouée, dont on aura moins à craindre à la succession des comptes ?
– Pourquoi une conseillère municipale d’opposition devient-elle correspondante d’un journal qui oublie toute règle déontologique et qui devient « commerciale » d’une SCI route de Brouilla ? J’ai cru comprendre à la lecture du blog et en discutant avec d’anciens commerçants que ce qu’il s’y passe n’est pas très légal. Ou du moins, ne l’a pas toujours été.
– Des alliances futures sont-elles à prévoir dans les urnes ?

Vous comprendrez que toutes ces questions sans réponse me gênent énormément. Tous ces doutes, toutes ses suspicions sont intolérables et je ne comprends même pas comment le président de la communauté de communes ne demande pas à ce que cette situation soit clarifiée. Et puis, une dernière, que fait la justice ? Je ne veux pas croire non plus que nous sommes dans un département de non-droit, comme ils sont de plus en plus nombreux à le penser. Tous les exemples d’irrégularités, sur d’autres communes, et elles sont nombreuses, nous laissent pourtant craindre le pire.

Vous pouvez publier ce commentaire sous mon pseudonyme « Bertrand », avec tous mes remerciements pour cet espace de communication.

Salutations

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.