Le torchon brûle !?

Un petit article édulcoré est paru dans le journal de l’indépendant ce samedi 18 novembre, sur le climat et la relation entre municipalité et élus de l’opposition. Sur les trois-quarts de l’article, le maire se défend, de quoi ? De qui ? Telle est la question ? Un article neutre qui à notre goût ne sert pas à grand chose si ce n’est de rappeler qu’une opposition existe à Saint Genis des fontaines. Élue par 42 % des électeurs, beaucoup en aimeraient autant ! Et qui ne chôme pas. 

Une curieuse neutralité quand on connaît celle de la correspondante locale élue Divers droite… Euh non, élue Ps…. Enfin élue pour assister le maire, ce qu’elle fait très bien d’ailleurs.

Un article qui aura permis à notre maire de montrer toute son ignorance (bien volontaire, on le conçoit) sur les rouages du tribunal administratif en stipulant que ce dernier aurait rejeté une demande, alors qu’il a simplement statué sur son incompétence à traiter la demande. Normal, puisque l’affaire de détournement d’argent public dont il s’agit et qui est toujours en cours doit se traiter au « Pénal ». Mais cela, nous imaginons bien que monsieur le maire et sa première adjointe, ordonnatrice tous budgets le comprendront, au moment voulu. 

Visiblement, le journal indépendant est encore frileux à appeler un chat un chat, nous le comprenons aussi car cela désavouerait leur correspondante locale qui à trouver l’évènement assez insignifiant pour ne pas en toucher un mot. En effet, les élus de l’opposition ont quitté la salle du conseil après avoir été écarté sur un mensonge honteux de Nathalie Regond Planas, d’une possible candidature à un groupement de la communauté des communes. Pour vous dire qu’ils n’ont peur de rien (bravo cette bonne élève, tant appréciée dans la commune 🙂 ) car celle-ci redouble dans son mensonge en stipulant dans le procès-verbal destiné au Préfet, qu’elle a demandé s’il y a des candidats. C’est à se demander par contre pour qui elle prend « Monsieur le Préfet » …

Bref, un tout de même bel article, mon cher Watson.

 

Monsieur le Maire, Madame la Première adjointe, nous savons que vous avez actuellement beaucoup de soucis mais que vous avez une lecture assidue de notre blog ? Alors pour vous aider et vous éviter de dire dorénavant d’autres bêtises, voici une petite aide que nous partageons volontiers avec vous.

Pour Monsieur le maire : Si vous relisez le courrier reçu par le Tribunal Administratif au début de l’année 2016, vous y lirez : « … mauvaise formulation relevant de prérogatives non attribuées au tribunal administratif de Montpellier ».
le tribunal considérant que lorsqu’il statue en application des dispositions des articles L 2132-5,  « … suivant le code général des collectivités territoriales, le tribunal statue comme autorité administrative et non comme autorité juridictionnelle. » Le tribunal administratif de Montpellier ne pouvant répondre à la demande des plaignants. Ce cas relevant donc du Tribunal de grande instance.

Nous comprenons bien que la politique de l’autruche est une vraie alternative, mais ayant entière confiance en la justice de notre pays, nous sommes certains qu’il faudra un jour relever la tête.

Pour vous madame Planas. Tout d’abord un grand bravo, car du chemin vous en avez fait. Nous avons bien décelé ce potentiel, le jour où vous avez autorisé à votre voisin la construction de sa piscine malgré le refus de la préfecture. Belle piscine ! Nous sommes certains que vous la trouvez agréable, en été. La façon de prendre de haut les gens, dans les conversations ou celle que vous avez eut d’expliquer le pourquoi d’une température inadéquat dans des salles de classe obligeant les enfants à rester en blouson nous à finalement convaincu. Vous êtes la digne héritière de la décennie Lopez. Ah ! Monsieur Berdaguer ! Quel vilain coup du sort.

Comme visiblement vous avez la mémoire très, très courte, voici pour vous une aide précieuse pour vous aider à vous souvenir.

La réponse du maire à Monsieur Counord lors du Conseil municipal du 26 Septembre.  Vos propos tenus dans le procès verbal de ce même conseil.
 

 

Une belle équipe qui ne recule devant aucun mensonge.( enregistrement intégral ici) Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg ! Monsieur le Maire, si le torchon brûle à Saint Génis, c’est vous qui y avez mis le feu.

 

13 commentaires dans “Le torchon brûle !?

  1. caro'tit

    Superbe article de l’indépendant. Bravo à l’opposition pour tous ce que vous faites.

  2. jackyjohn

    Merci monsieur counord à vous et tous les elus de l’opposition. Nous sommes content de voir que nous nous étions pas trompé. merci

  3. Lieutenant Retraité

    Avec de l’humour en plus ! Un grand bravo pour ces actes de résistance d’une opposition qui ne flanche pas. Si dans le futur saint genis pourra dire : ils étaient nombreux à resister, car c’est toujours comme cela que ca se passe, nous serons que c’est grace à un tout petit groupe d’irrésistibles. Félicitation et un grand merci. N’habitant pas à Saint génis depuis très longtemps, j’ai eu l’occasion de rencontrer monsieur le Maire. Il se souviendra de moi s’il lit mon commentaire. Son langage quelque peu fleuri contre l’opposition et les accusations à son encontre m’avaient alerté et donné l’envie d’assister à un conseil municipal. Le seul et le dernier ! Je me souviens quand un élu, de l’opposition j’imagine, lui expliqua qu’un lotissement avec autant d’habitations n’était pas sérieux, que les infrastructures scolaires, cantines et autres n’étaient pas adaptées. Le maire voulait faire venir plus de 400 personnes, il me semble. Il a répondu à cet élu : non mais nous, on fera venir que des vieux. Vous avez l’enregistrement audio sur votre site.
    D’entendre une réponse aussi « CONNE » et je m’excuse du peu, m’a suffit pour cerner le personnage et donné l’envie d’en savoir un peu plus. Bravo à cette opposition, je le dis encore une fois. La justice finit toujours par payer.

  4. Català

    Je n’ai jamais rien volé aux saint génisisens !!!!!!!!!!!!
    Et faire à neuf une route qui appartient à Palau, aux frais des saint genisisens, ce n’est pas voler l’argent de saint génis ????

    Moi je crois que si et je vous accuse de ca raymond lopez. Et si vous avez les – censuré – déposer plainte pour diffamation. Le blog donnera mon nom et mon adresse à la justice.– censuré – il y a plein de choses à dire. bravo monsieur counord.

    1. jojo

      et de la distillerie raymond tu veux qu on en parles, des loyers, bails contrats…. oui de toute facon il faudra bien en parler. Je voudrais bien savoir ce que vous en pensez monsieur counord. Comment vous le voyez vous notre maire et comment vous voyer le problème de la distillerie?

      1. Arsène

        Et les conseillers parce que c’est pas tout mais les chiens n’attirent pas les chats. il faudra bien qu’ils s’expliquent aussi

        1. Laurent Counord

          Jojo, Arsène, je comprends votre énervement, mais je vous assure que la situation n’en vaut pas la peine. L’article de l’indépendant reflète parfaitement la situation actuelle. Un Maire qui se défend d’attaques venant de l’opposition et une opposition qui ne lâchera rien, par égard à leurs nombreux électeurs. Vous pensiez qu’il allait avouer : «  c’est vrai, j’ai commis des fautes et je demande à être jugé … » Non ! il a tenu la même position qu’il tient depuis toujours : « Je suis un bon maire, je n’ai jamais rien fait et tous les procès de l’opposition n’ont jamais rien donné. » Ceci dit, l’opposition n’est à l’origine que d’une seule affaire, celle des marchés de travaux, et elle n’est pas encore clôturée comme le rappelle très justement le maire dans l’article ! Par contre, des procès contre des Saint Genisiens, il en a perdu beaucoup avec notre argent. Et d’autres vont venir s’ajouter à la liste.

          Pour rappel, quand nous avons soulevé en conseil municipal des anomalies concernant les marchés de travaux sur des factures excessivement hautes, de l’argent qui passait on ne sait où, ou des marchés attribués de manières plus que douteuses, nous avons tout simplement demandé au Maire et à sa première adjointe que le conseil puisse contrôler nos données afin d’éclaircir les « zones d’ombre ». Nous avons reçu un non catégorique ! Avec une justification qui aurait soulevé des doutes chez un enfant de 5 ans.( tous les conseils sont enregistrés sur support audio.)
          Curieuse attitude ! Ce n’était pourtant pas compliqué ! Nous ne demandions qu’une vérification !
          Que risque-t-on quand on est innocent ?

          Nous n’avons alors pas eu d’autre choix que de déposer une requête au Procureur de la République. Après nous être adressé au tribunal administratif qui nous a stipulé son incompétence à traiter une affaire relevant du Pénal. Un petit oubli du maire dans l’article, compréhensible.

          Pour ce qui est de Raymond Lopez, je n’ai rien à dire sur lui personnellement, et je m’en garderai bien. Il est connu de tous, depuis bien longtemps, et chacun peut se faire sa propre opinion. Idem pour sa première adjointe, qui nous a adressé la parole en conseil une paire de fois en nous promettant des informations que nous attendons toujours. Là où je serai plus réservé, ce sera sur la question des conseillers. Avec du recul, je m’aperçois qu’ils siègent pour la plupart au conseil, pensant à l’origine faire bien les choses. Je le comprends et veux bien le reconnaître aujourd’hui. Pour certains, l’intéressement était à la hauteur, ou il fallait rendre la monnaie tandis que pour d’autres ils ont juste souhaité donner un coup de main. D’ailleurs, quelque uns avec qui je reste en bons termes ont de bonnes idées, mais ils sont dans le camp de celui qui décide seul et c’est dommage. Alors Arsène, les chiens ne font pas des chats… Peut-être, mais parfois, ils jouent ensemble. J’en ai l’exemple à la maison. Quant à la phrase :  » ces attaques renforcent mon équipe… », J’en suis très heureux car il ne faut pas oublier qu’il y a déjà eu trois démissions dans son équipe.
          Je finirai jojo avec vos mots sur la Distillerie. Il se dit beaucoup de choses depuis longtemps sur la distillerie, sur la gendarmerie, et sur les affaires de Raymond Lopez. Comme l’a dit la Rédaction, si certains d’entre vous ont en votre possession des informations pouvant intéresser la justice, il serait souhaitable que vous les leur fassiez parvenir.
          C’est ce que j’ai fait quand des commerçants actuels et passés sont venus frapper à ma porte, cherchant les conseils d’un élu dans l’espoir de se sortir d’une mauvaise situation.
          Je ne suis ni détenteur de l’autorité publique ni tenue de quelques devoirs. Ma conscience m’a juste conseillé de faire parvenir les enregistrements audio de nos conversations aux personnes compétentes. Je n’en dirai pas plus.

          Aujourd’hui, il nous faut garder la tête froide, ne pas nous comporter les uns envers les autres comme des ennemies, car c’est de notre village qu’il s’agit. Le seul combat des élus de l’opposition est l’opacité des actions communales, entretenue par quelques adjoints, la première, et le maire en tête.

    2. La rédaction

      Nous vous remercions Català de l’intérêt que vous portez à ce blog, mais il n’est pas une plate-forme de délation gratuite. Merci aussi de votre compréhension et de transmettre vos informations aux services de police compétents.

  5. Lloret

    Et dire que j’ai fait parti d’une liste dont la tete de liste soutient cet homme aujourd’hui. J’ai honte.

  6. axurit

    Ces attaques renforcent mon équipe ! eh Raymond, tu veux que je te rafraichisse la mémoire ? Tu oublies vite les désaccords les prises de becs………….

  7. le petit curieux

    Si le maire s’estime diffamé en permanence, comme il le dit, que ne porte-t-il pas plainte ?
    Sans être un grand matheux, il suffit de voir ce qui est fait des finances publiques pour donner un zéro pointé à Raymond (laissons son équipe de côté sauf la 1° adjointe, équipe à la botte, plus qu’insignifiante, et choisie pour ces mêmes qualités). Nous allons bénéficier d’un bâtiment destiné aux nouvelles activités périscolaires au moment où elles sont supprimées, qui dit mieux. Qui plus est le coût achat et travaux est hallucinant. Dernier appel d’offre, contre la « mérule ». On ne s’en est pas aperçu avant de la présence de ce champignon ? Ne parlons pas de la salle communautaire. Un trou financier, et inutile.
    La démission de Mme Serre aurait-il un rapport avec quelque plainte devant la justice (courage fuyons) ?
    Pour ce qui est des preuves sur la surfacturation de certains travaux, j’en ai. Reprenez uniquement la facturation des travaux sur le parking du château d’eau, et vous serez convaincus : si l’on considère toutes les quantités de matériaux apportés, ou prétendument apportés, par rapport à celles enlevées (terrassement) il y a un gros problèmes. Mais la justice, un peu lente il est vrai, finira par donner une réponse. J’en salive par avance !
    Et pour ceux qui se ferait encore des idées sur les « qualités » du maire, souvenez vous : affaire de la vente de la poste qui nous a révélé un homme plus intéressé par ses affaires que par celles de la ville. Pour rester correct.

  8. contribuable

    Concernant la vente de la Poste nous avions soulever le lièvre, car il était plus que surprenant qu’il puisse dire au conseil municipal : « c’est pas intéressant pour le village, mais moi je pense l’acheter… » Qu’elle relation peut il entretenir avec la banque, pour qu’il n’arrive pas, lui si puissant, à faire baisser le taux du prêt de la gendarmerie. 4.71% excusé du peu ! et pour 30 ans ! Sans oublier que certains prêts plus anciens étaient à plus de 7%. Jamais il n’a souhaité aborder ce problème ! Pourquoi ?

  9. Marie Rose Dubois

    Des attaques gratuites ! Monsieur le Maire. Quand on accuse il faut des preuves !
    Vous n’avez pas parlé du faux témoignage écrit? Celui que vous avez fait à mon encontre afin de favoriser l’une de vos conseillères dans le procès qui nous oppose ! Vous êtes tombé bien bas, monsieur le maire.

    Vous vous moquez sûrement que de tels actes soient passibles de 45 000 € d’amende puisque comme à l’accoutumée, se sera le contribuable qui mettra la main à la poche, mais sûrement pas des 5 ans de prison qui les accompagnent. Ce procès est lui aussi en cours. Nous n’en dirons pas plus, mais je tiens à disposition de ceux qui souhaiteraient, pour une fois, se faire leur propre opinion, tous les documents nécessaires. J’imagine qu’ils ne sont pas encore nombreux, mais cela viendra.

Laisser un commentaire