Le Maire tirerait-il les ficelles derrière sa première adjointe en campagne ?

En pleine campagne électorale, la première adjointe a invité une poignée de personnes du monde associatif pour leur présenter avec l’aide de son amie porteuse du dossier, le projet de terrain de tennis couverts de Raymond Lopez. Ne devrions nous pas dire : le projet de complexe tennistique ? Car avec deux terrains couverts, trois en extérieurs et des cours de paddle-tennis, l’équipe de l’élue voit grand. 

Leur désir tout aussi grand d’en faire un complexe handisport afin d’accueillir les compétitions nationales et internationales pousse à se demander s’ils n’auraient pas perdu la tête ! ou du moins si cela ne serait pas la marque d’une crise égocentrique dans un village où les personnes à mobilité réduite n’ont accès ni aux batiments administratifs, ni même à l’église. Et ne parlons pas des rues sans troitoirsempéchant la circulation d’un fauteuil. 

Une autre preuve de bonne gestion des priorités. À moins que la totalité du coût soit prise en compte par les subventions. Dans ce cas, nous espérons seulement que les autres problèmes Saint Génisiens , dont notre école avec un premier étage insalubre et un plafond qui menacera bientôt de s’effondrer à cause des infiltrations d’eau de pluie, soient pris avec autant de considération et d’énergie.

19 commentaires dans “Le Maire tirerait-il les ficelles derrière sa première adjointe en campagne ?

  1. Jeannot

    Comme dit monsieur counord arretons de parler un maire qui ne se represente pas . arrètons de le critiquer, sa premiere adjointe le fait mieux que personnes d’autre.
    jeannot

  2. Aureilie

    je pensais qu’elle n’avait pas le droit de faire campagne sur des sujets comme celui ci !!!!! apres c’est vrai qu’on l’entend assez dire qu’elle a eu les mains liés pendant des années mais que maintenant ca va changer.. lol elle a quand même levé la main a chaque fois que raymond a levé la main. Elle a dit Amen à tout ce que raymond a dis…. le cas typique de ceux qui porte une veste avec deux cotés. ce qui veut dire aussi qu’elle peut dire blanc et faire noir….. pour ce qui est de l’école plusieurs personnes sont informés de l’état du dernier étage. Je suis contente que ma fille ne travaille plus dessous.

    1. POET

      RAYMOD et NATALIE  » Qui se ressemble s’assemble »

  3. Jack

    Saint Genis sera le village « bling-bling » des Albères.
    Une Mairie toute neuve qui va ressembler à un temple grec et des terrains de tennis dignes de Roland Garros… mais une école pourrie, une maison des services en ruines, des rues défoncées, rien pour les jeunes, etc, etc.
    Faites le bon choix aux prochaines élections.

    1. rosy

      n’est ce pas l’image de notre république actuelle

  4. Charles Martel

    …Cette démarche s’apparente à une communication abusive. A savoir qu’elle ne rentre pas dans le cadre d’une communication réglementaire et peut être considérée comme une campagne de promotion qui dépasse l’information classique et devient alors un instrument de promotion des réalisations de la collectivité…le juge électoral peut être saisi pour non neutralité du contenu de ce support de communication …..et au cas d’atteinte irréversible être saisi en référé……

  5. Rod66

    vous allez voir qu’elle va nous faire la promesse de construire des hotels pour recevoir tout se beau monde et que les gens viendront du monde entier pour voir jouer sur de la terre batue fait main, en faisant piler des petites briquettes avece de petits marteaux, par les enfants des écoles….. Ah mégalomanie, quand tu nous tient !!!!! Et vous monsieur Counord, terrains de tennis ? pas de terrains de tennis ?

    Rod66

    1. Laurent COUNORD

      Bonjour Rod66 et merci de votre contribution.
      Pour ce qui est des terrains de tennis, j’ai souvent expliqué ce que j’en pensais et ce que nous aurions préféré.

      Il suffit de passer devant les cours pour s’apercevoir, comme pour beaucoup d’infrastructures, de l’état vieillissant de ceux-ci et du manque d’entretien de leur environnement, idem pour le jardin d’enfants et pour le terrain de pétanque. Je parle bien entendu des abords, des haies, des grillages qui auraient pu au moins être un tant soit peu entretenues pas la commune. Alors, je comprends tout à fait l’envie de jouer sur des cours neufs, peut-être plus modernes, aux normes… et j’en passe. Cela est légitime et je l’accorde. Mais de là, à envisager la construction d’un tel complexe, je reprendrai vos mots car je crois réellement qu’il y a là, un peu de Mégalomanie. Si les subventions prennent en charge la globalité du coût … alors, pourquoi pas ? Je regretterai seulement qu’autant d’énergie ne soit pas aussi employé sur d’autres travaux importants qui laissent à désirer (École, voirie, trottoirs… vous connaissez la suite.) Pour ma part, je pense que Trois terrains en extérieur, avec un club-house en adéquation, sur une zone adapté est une idée raisonnable, pour le moment. N’oublions pas que le complexe Yannick Noah de Saint Cyprien n’a jamais fonctionné comme cela était prévu et que le résultat n’est pas tout rose financièrement. Mais je suppose que si le projet dévie maintenant sur le handisport, c’est que les subventions ne sont pas là et qu’il faut un projet plus porteur. L’accessibilité n’a jamais été le cheval de bataille de l’équipe en place et encore moins de la première adjointe. Il n’y a qu’à observer notre village, ses rues et ses bâtiments pour s’en convaincre. Alors vive le sport, vive le Handisport, mais gardons le sens des priorités.

      Laurent COUNORD
      Conseiller municipal et candidat aux élections municipales
      Papa d’un garçon de 15 ans, en situation de handicap.

      1. rosy

        paroles de politique. quelles sont vos priorités ?

  6. Sylvia Mion Conseillère municipale d'opposition

    De mon côté je ne vois pas l’utilité d’un tel complexe, certes les terrains ont besoin d’être réaménagés mais pour environ le plaisir de 50 habitants voir une petite centaine c’est vraiment très cher payé ce petit confort par l’ensemble de la population. Quitte à jeter l’argent par les fenêtres j’aurai préféré que l’on permette à tous nos enfants qui le souhaite de pratiquer l’équitation, nous avons les écuries et les formateurs et pour les handicapés les vertus de l’équitation ne sont plus a démontrer.

  7. Francine

    Puisque l on parle de priorité je pense en premier au nombre croissant de personnes en invalidité ou à mobilité réduite qui ne peuvent malheureusement pas profiter du centre ville vu l état des trottoirs ,même pour les poussettes pas facile …pas d accès ou peu à la Mairie, la poste etc
    Deuxième point noir l école nos enfants sont ils en sécurité? Ont ils chaud l’été ou froid l hiver ?
    Et le policier municipal absent pour raison de maladie et pas remplacé !!!!!
    Tous ces points qui coûtent un peu moins cher que des terrains de tennis très peu utilisés mais qui sont à mes yeux une raison de sécurité très importante doit-on attendre un accident avant de réagir…..

    1. rosy

      Francine, vous avez entièrement raison sur tous les points. La sécurité pour tous , le bien-être des enfants dans leur village de scolarisation. Si on veut maintenir les écoles ouvertes, il faut que les parents sachent que leurs enfants y seront bien. Sinon ils iront acheter leur habitat ailleurs.
      Petite anecdote. Le matin je pars tôt. Je rencontre tous les matins une personne qui marche sur la route dans le village Je me suis dit pourquoi ? le trottoir est petit certes mais 1 personne. ( les trottoirs « normaux » sont occupés par les voitures J’ai eu la réponse tantôt. Des crottes de chien jonchent le trottoir : il vaut mieux marcher sur la route.

  8. van gogh

    Vangogh
    Arrête arrêtez tous de parler de l’etat de l’école ,notre première adjointe en fait elle aussi sa priorité : depuis 15 jours un employé municipal passe ces journées entières à repeindre tous les barreaux de la clôture un bleu ,un vert ,un rouge ,un jaune ….. Comme dirait ma mère : cache misère ou cataplasme sur une jambe de bois

  9. C.R

    Pourquoi faire semblant de découvrir aujourd’hui l’existence d’un « projet pharaonique » alors que ce dernier a été détaillé lors du conseil municipal du 19/03/2015, que l’exposé du projet a été suivi d’un vote qui ne portait pas, il est vrai, sur sa faisabilité mais visait à autoriser le porteur (euse) du projet à solliciter les subventions nécessaires qui devaient permettre (doux rêve) sa réalisation sans que la commune ait à mettre la main au porte-monnaie. De mémoire, il n’y a pas eu de vote contre.
    Il a, également, été fait mention de ce projet lors des différentes présentations des vœux à la population qui ont suivi
    On ne peut, donc, pas dire que l’on ignorait la chose. Nous ne nous sommes pas, pour autant, mobilisés contre cette réalisation disproportionnée pour notre village et dont le coût de fonctionnement se révélera très vite insupportable pour une association d’une centaine d’adhérents. Il ne nous restera plus qu’à payer l’addition et, qu’elle que soit la municipalité qui sortira des urnes, elle sera « salée »

    1. Laurent COUNORD

      En effet, c’est exact, les 23 conseillers municipaux ont voté oui, à une chose près et il suffit pour s’en assurer d’écouter l’enregistrement audio de ce conseil. Nous avons voté comme vous le dites pour donner la possibilité à la porteuse du projet de rechercher les subventions nécessaires à sa réalisation. Vous m’y entendrez aussi demander que soit inscrit dans le compte-rendu mon opposition à ce projet si toutefois les subventions ne prenaient pas en charge la totalité du cout, sous le prétexte qu’il y avait d’autres priorités 🙂 Mais comme toujours et sans surprise, cette demande n’a pas été respectée. Si vous prêtez l’oreille, vous entendrez aussi la première adjointe essayer en vain de nous rassurer en expliquant qu’il ne s’agissait là que d’un vote pour la demande de subventions, que la suite serait présentée au conseil pour voter sa réalisation. Déjà, adepte de tricherie, de mensonges, avec une volonté farouche de réaliser son projet coûte que coûte, cela n’a bien sûr jamais été fait. Nous n’avons jamais plus entendu parler de ce projet en Conseil municipal. Pourquoi demander un vote quand on sait que l’on passera outre : première élève, dans la matière « Démocratie » !
      Voter contre une demande de subventions aurait été, je le dis comme je le pense, idiot de la part de l’opposition. Nous ne sommes pas contre les projets, mais bien contre leur faisabilité, leur coût et le fait que notre village soit bien assez tomber en désuétude, pour avoir d’autres priorités. N’ayant donc pas eu les subventions escomptées, la bonne élève modifie aujourd’hui son projet en complexe handisport, bien plus porteur.
      Elle qui aura toujours voté contre les propositions de Jacques PELET, membre de l’APF France Handicap bien décidé lui, à résoudre les problèmes de l’accessibilité des personnes en situation de handicap.
      Rassurez vous, elle vous avouera bientôt qu’elle souhaite pour Saint Génis une maison des services, un pôle médical, une maison d’accueil pour personnes agées, qu’elle est sensible à l’environnement, à la situation catastrophique des jeunes Saint Génisiens qui n’ont que la rue pour se retrouver, qu’elle crééra une médiathèque, qu’elle baissera l’impot foncier et qu’elle dira OUI à toutes et tous, parce que vous le méritez bien. Tout ceci en assurant à qui voudra bien l’entendre, qu’elle n’a jamais rien pu faire, car elle avait les mains liées et que maintenant ça va changer.
      Moi aussi, j’ai eu les mains liées comme toute l’opposition, mais cela ne nous a pas empêché de montrer notre désaccord et de nous battre quand cela a été nécessaire. Alors, ne vous affolez pas et merci pour votre contribution. Je ne vous ferai aucune promesse que je ne suis pas sûr de tenir, mais si vous ne voulez pas de ce complexe pharaonique, ne votez pas pour Cléopatre car nous élus, rien ni personnes ne nous empechera de mettre fin à se projet. Et ca, c’est une promesse.

      1. Guillaume

        C’est vrai, ça fait un bout de temps qu’ils en parlent, mais ils n’ont fait voter que sur des demandes de subventions, puis plus rien.
        Aucune information sur l’obtention de ces subventions, encore moins sur la décision globale pour connaître le nombre de cours de tennis (on est aujourd’hui à 7) et où vont-ils les installer, qui a pris cette décision ?
        Aucune présentation en conseil municipal, silence total, je décide seul(e)
        Et si c’est à côté de chez vous, vous allez être d’accord ?
        C’est quand même pas des petits travaux (estimés à 900 000 €) sans l’accord de la population ni des futurs riverains (qui pourraient ne pas être d’accord)
        Alors on fait tout en catimini, et vous voudriez que ça change ?
        Ne vous trompez pas le 15 mars.

  10. JP

    Dans les communes, comme dans la vie privée, il y a des priorités. La grande différence est que dans une commune, il s’agit d’une collectivité, d’argent public, de l’intérêt du plus grand nombre. Dans une commune de moins de 3 000 habitants comportant des enfants scolarisés et un désir non dissimulé de l’agrandir, donc de faire croître les classes, convient-il de faire plaisir à une poignée de citoyen (combien de résidents pratiquent le tennis?) au détriment de tous. L’école, une médiathèque, un centre adapté afin de fidéliser les activités médicales et para médicales, un cloître accueillant, des artères mieux entretenues, etc. cela n’est-il pas prioritaire ? Avoir le superflu, oui, mais après le nécessaire, l’indispensable. Un peu comme de prévoir une mairie totalement disproportionnée pour l’usage qui en sera fait,(nous aurons la mairie ayant le plus de m2 par habitant, la plus onéreuse aussi ).
    Un court de tennis en terre battue exige une entretien méticuleux, et onéreux. Qui paiera, la poignée de joueurs ?
    Ce projet est puéril, inadapté, inconséquent, déraisonnable, en un mot, ne correspond pas à ce que l’on est en droit d’attendre d’un maire pour gérer les affaires communales. Il ne faut pas confondre intérêt personnel et collectif.
    La preuve, si besoin était, après tant d’année à accompagner Raymond dans ses « inactions », lui laissant la bride sur le cou, mieux, l’accompagnant avec tout le Conseil, que cette personne n’est pas à sa place à la tête de Saint Génis.
    Ses promesses doivent être pesées à l’aune des réalisations de l’actuel Conseil. Peu d’espoir d’améliorations au bénéfice de la population.
    « Vous pouvez tromper quelque personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certains temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps », Abraham Lincoln.
    Je ne sais si Monsieur Counord et son équipe feront mieux que l’équipe sortante, une chose est sûre : ils ne peuvent faire pire!

    1. rosy

      bravo sincèrement . Vous avez soulevé les « vrais » problèmes de ce village. Le bien-être de la population est reléguée au second plan. Les parcs et jardins pour accueillir les enfants ou personnes âgées sont laissés en libre accès au promenade de chiens et au stationnement . Déçue oui certainement

  11. jimmy

    Le projet de terrains de tennis couverts va couter une fortune pour ne servir qu’a trois pelés et un tondu alors qu’en ce qui concerne les handicapés ou les personnes agées rien n’a été fait depuis des années en matiére d’accessibilité(trottoirs,voirie,poste,etc..).On sent que l’équipe actuelle est aux abois et promet n’importe quoi à l’approche des elections.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.