Le Maire de Saint Genis des fontaine, ou le syndrome de Pinocchio.

Le journal « Indépendant » a durant plusieurs semaines édité le constat de mi-mandat de quelques maires du département. Raymond LOPEZ, maire de Saint-Genis-des-fontaines, a eu lui aussi droit à sa part de questions choisies parmi toutes celles envoyées par la population. Même si les plus épineuses n’avaient aux dires de nombreux habitants pas été retenues.

Les fervents défenseurs saluèrent les propos dudit magistrat, vantant une gestion irréprochable, tandis qu’une bonne partie de la population, si l’on peut en croire les derniers résultats des élections municipales, s’offusquait de tant de mensonges et de langue de bois. Nous ne reviendrons pas sur toutes les « affaires » qui touchent aujourd’hui la commune de Saint-Genis ni de l’image qu’elle véhicule désormais sur les autres villages des Albères. Mais, une phrase a tout de même retenu notre attention dans cet article ou le premier magistrat annonçait beaucoup de choses, à l’image d’une réunion avec l’ensemble du milieu professionnel médical sur l’implantation du centre les intéressant, qui n’a jamais eu lieu :

« L’opposition ne vote pas le budget, c’est son droit, mais je dois dire qu’en 2017, la cour des comptes a qualifié Saint-Genis-des-fontaines, comme l’une des communes les mieux gérées du département. »

Une telle affirmation ferait pâlir d’envie tous les maires du département, si ce n’était justement pas sur des questions de budget, de gestion et de suspicion de détournement d’argent public que portaient les requêtes passées et les dépôts de plainte en cours portés par les élus de l’opposition.

Nous avons donc voulu en savoir plus et avoir la confirmation de cette même cour des comptes.

Après avoir contacté Montpellelier et la Gréfiere adjointe de cette cours. Sa réponse est sans équivoque.

En réponse à votre courriel, je vous informe que le dernier contrôle portant sur cette commune date de plus de dix ans.

Je vous conseille donc de voir avec votre mairie pour savoir précisément à quoi le maire se référait.

Sans commentaire !

Un commentaire dans “Le Maire de Saint Genis des fontaine, ou le syndrome de Pinocchio.

  1. Pierre FONTANA - Président de l'ADREP

    Notre Maire est coutumier du fait, mensonges et attaques personnelles sont monnaie courante dans ses réponses aux questions qui l’embarrassent. C’est plus facile que de dire la vérité quand elle dérange.
    Pour ma part je suis habitué des faits car il n’a pas hésité à me traiter de menteur lorsque je lui amenais la preuve des ses actes unilatéraux malgré sa signature sur les documents officiels, il n’a pas non plus hésité à me traiter de « con » en pleine réunion publique et auprès de personnes de mon entourage. Sa dernière attaque personnelle se trouve aussi sur le bilan à mi-mandat édité par l’Indépendant où il me reproche mon combat personnel contre la ZAC de 2009 alors que les tribunaux en première instance et en appel l’ont débouté pour non concertation de la population qui s’était investie dans ce projet autocratique (plus de 500 signatures de St Genisiens contre la ZAC).
    En plus il est revanchard et n’hésite pas à faire des représailles en laissant la rue d’accès à mon habitation pleine de trous, de bosses et de boue, pénalisant les autres habitations.
    Cela me fait sourire !… Mais le pire est de voir que son conseil municipal et principalement la première adjointe valident ces actes ignobles et malhonnêtes qui sont sa signature.
    Alors quand vous faites remarquer qu’il écrit que la Cour des comptes le félicite pour sa gestion de 2017 et qu’il s’agit à nouveau d’un mensonge pour se faire valoir, je ne suis pas étonné mais j’ai un sentiment d’écœurement pour ce Maire, sa première adjointe et son conseil municipal qui cautionnent ces actes irrespectueux et indignes de leur fonction.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.