Pour que jouer reste un plaisir (suite)

Bien utiliser un jouet :

  •  Si la surveillance est la base de la prévention, la mission des adultes consiste aussi à éduquer l’enfant en lui montrant, par exemple, comment bien utiliser son jouet.
  • Au sein de la fratrie, il faut également veiller à ce que les jouets des plus grands ne tombent pas aux mains des cadets : les billes du grand frère ou les perles de la grande sœur constituent un vrai risque pour le petit frère de 8 mois…

Se référer à la notice :

  •  Choisir le bon jouet ne suffit pas. Assurez-vous aussi de son utilisation correcte.
  • La lecture complète et le respect des conseils de montage et d’utilisation garantiront la sécurité du jeune utilisateur.
  • Certains jouets présentent des risques d’accident plus élevés : il s’agit de ceux fonctionnant à piles ou électrifiés, de ceux nécessitant l’emploi de colle ou de produits chimiques.
  • Il faut être particulièrement vigilant vis-à-vis des coffrets d’expérience de type « petit chimiste » pour lesquels il existe une norme, mais qui nécessitent toujours la présence des parents.

Jeux vidéo : les précautions d’usage

  •  Très en vogue et apparemment inoffensifs, les jeux vidéo sont classés à risques.
  • L’écran doit être regardé aussi loin que le permet le cordon de raccordement, dans une pièce bien éclairée.
  • En cours d’utilisation, il faut veiller à ce que l’enfant fasse des pauses de 10 à 15 minutes toutes les heures.
  • S’il présente des signes de fatigue, il sera plus sage de lui demander d’arrêter de jouer.

Cadeau à roulettes ? Casque obligatoire !

  • Si vélos, rollers ou autres planches à roulettes font la joie des enfants, il ne faut pas oublier de leur assortir un casque et des systèmes de protection efficaces (coudières et genouillères)
  • Au moment de l’achat, la présence de l’enfant est indispensable afin qu’il essaie le casque, qui devra être parfaitement adapté à sa tête pour une protection efficace.

 

Conseils:

  • Évitez de donner à un enfant un jouet bricolé ou cassé, sa conformité aux exigences de sécurité ne serait plus respectée.
  • Certains jouets d’occasion peuvent ne plus être conformes à la réglementation et s’avérer dangereux : c’est le cas des poussettes-jouets qui présentent des risques de pincement.
  • Attention à certains produits qui ne sont pas des jouets, (poupées décoratives ou folkloriques dites de « collection », modèles réduits pour collectionneurs adultes, puzzles de plus de 500 pièces, figurines de collection…), cadeaux publicitaires qui ne relèvent pas de la même législation que les jouets.
  • Jetez les emballages des jouets. Plastique, cellophane, mousse protectrice, etc…sont autant de risques d’accidents supplémentaires.

Il existe un dispositif international de surveillance et de rappel des produits présentant un danger.

Vous pouvez consulter le site du Ministère de l’Économie qui répertorie un grand nombre de rappels de produits :

http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-rappels-de-produits

Coffre à jouets : attention !

Les boîtes et coffres à jouets peuvent vite se transformer en piège redoutable pour de jeunes enfants : doigts écrasés, étranglement, asphyxie dans un coffre impossible à ouvrir…

Choisissez un coffre avec de nombreux trous d’aération, un couvercle monté sur des appuis solides et un dispositif qui évite toute fermeture brutale.

Vérifiez qu’il ne puisse se fermer ni de l’intérieur ni de l’extérieur.

 

Laisser un commentaire