Notre histoire : Le lavoir de Saint Génis

photo Gallica « lessive à Metzeral en 1889 »

Le 10 août 1884 le Conseil Municipal de Saint Génis des Fontaines décide de la création du lavoir

143 000 morts c’est le nombre de décès provoqués en France par l’épidémie de choléra de 1854. Certains départements perdent cette année-là plus de 2% de leur population. Le gouvernement dès 1851 avait accordé un crédit spécial pour subventionner à 30% la construction de lavoir public, l’hygiène étant à cette époque une cause nationale, « les mains sales doivent disparaître »

A cette date la population augmente rapidement sur notre commune puisqu’elle passe de 419 habitants en 1876 à 537 en 1881, il devient donc indispensable de fournir à la population un lieu aménagé couvert pour rincer son linge.

La fonction du lavoir est bien de venir rincer son linge à la fontaine dans une eau claire, la lessive se faisant alors dans la cour de la ferme ou à la maison dans de grandes cuves en bois ou en métal. Le linge est lavé deux fois par an, ces grandes lessives durent généralement trois jours. Les femmes se retrouvent alors au lavoir qui devient pour l’occasion « le journal parlé  de la paroisse ». Parfois les jeunes enfants qui n’ont pu être gardés accompagnent leur mère mais les hommes y sont interdits au-delà de l’entrée.
Le devis pour notre lavoir s’élève à 1500 francs, une somme que la commune ne possède pas, elle vient en effet de réaliser d’importants travaux pour son école et son clocher. Malgré la vente d’un terrain il lui manque 500 francs pour couvrir la dépense c’est donc au département qu’elle demande une aide pour laquelle elle obtiendra un avis favorable comme l’indique le rapport de la session ordinaire du préfet d’avril 1885.

Gallica – lavoir de Saint Génis

Si chaque lavoir possède son règlement une règle s’impose partout, la place la plus prisée près de la fontaine est réservée d’office à la plus ancienne blanchisseuse, celle qui oserait enfreindre l’usage se verrait rapidement expulsée.

Des querelles violentes y éclatent parfois, mais plus souvent on y entend des chansons. C’est donc ainsi que nous finirons l’histoire de notre lavoir

 

3 commentaires dans “Notre histoire : Le lavoir de Saint Génis

  1. citoyen vigilant

    Juste un petit commentaire « catalan » sur le lavoir et le rôle social qu’il a joué.
    En Catalan une lavandière s’appelle une « bugadera ». Et, un peu partout, des jeux entre jeunes mimant ces lavandières se pratiquaient lors des fêtes de village, fêtes destinées aussi à faire rencontrer les jeunes vivant éloignés du village.
    Sur le lien vous verrez un « ballet » catalan illustrant ces bugaderas, « ballet » un peu coquin :

  2. La rédaction

    La rivière qui alimentait le village a été canalisée, le lavoir actuellement visible dans le village date des années 50, Nous ignorons l’implantation du lavoir primitif.
    Merci citoyen vigilant pour ce complément d’information et cette jolie vidéo.
    La rédaction

  3. LINARES

    merci ! super ce ballet des lavandières !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.