Et vous, mangez vous toute l’année ?

Envoyé par formulaire de – Longville Do Frédo

Depuis des années nous nourrissons les oiseaux l’hiver. Il y a deux ans le spectacle étant particulièrement délicieux, nous avons ouvert nos restaus du coeur dès octobre pour les fermer aux beaux jours. Seulement, voilà, les volatiles ne l’entendaient pas ainsi et depuis il faut bien avouer, nous subissons la tyrannie de la gente ailée qui utilise de multiples stratégies pour nous rappeler à notre mission.

Les tourterelles n’hésitent pas à rentrer dans la maison, il arrive que des rouge-queues les imitent, nous avons donc tout un aéropage d’oiseaux à nos côtés. Assister au nourrissage des petits est un spectacle magique et travailler sur l’ordinateur avec une tourterelle perchée sur l’écran est somme toute très plaisant.
Nous n’avons donc plus cessé de les ravitailler et nous sommes gratifiées d’un concert perpétuel de chants, pépiements, roucoulements !
Nous avons recensé dans notre jardin une étonnante variété d’oiseaux : sitelles torche-pot, mésanges charbonnière ou à tête noire, bergeronnettes, rouges-gorges, rouges-queues (vous excuserez les accords du pluriel, j’y perds mon latin), merles ainsi qu’une horde de moineaux, de tourterelles sans compter sur les rossignols que nous ne voyons pas mais qui nous enchantent de leur chant ! Il n’y a pas à dire si l’on déplore d’une manière générale une diminution des effectifs, chez nous il semblerait que l’on contribue à enrayer le processus.
Evidemment cela a un coût et c’est par 20kgs que nous achetons les graines, or ce lundi de Pentecôte le stock était à sec et « la Centrale » fermée.

Nous nous sommes donc rabattues sur le magasin Weldom où un mec pontifiant m’a sermonnée. « A cette époque de l’année il est interdit de nourrir les oiseaux, on ne peut toujours les assister, ils doivent trouver seuls leur nourriture. ». D’ailleurs a t’il ajouté leur fournisseur ne les livre plus à cette période pour ce motif.
Je n’ai pas osé lui demander s’il adaptait son discours aux humains, j’espère que non !
Par contre de retour à la maison j’ai trouvé cet article que je vous livre maintenant et que j’irai bien entendu soumettre au vendeur et aux « instances » de Weldom.
Pourquoi faut-il nourrir les oiseaux de la nature toute l’année et ne pas se limiter à l’hiver ?
Les experts comme le British Trust for Ornithology, recommandent de nourrir régulièrement les oiseaux de la nature, au moins d’octobre à mai de chaque année. L’usage le plus répandu est de ne les nourrir qu’en hiver mais cela n’est pas suffisant, les oiseaux doivent commencer leurs réserves d’hiver dès octobre avec un apport en graisse qu’ils ne trouvent pas forcément dans la nature. Ils ont ainsi le temps de prendre leurs marques avant les grands froids. Les boules traditionnelles comportent généralement des graines bas de gamme au pouvoir nourrissant incertain et du suif qui apporte des graisses de moindre qualité. Elles contiennent aussi souvent de l’ambroisie, hautement allergisante pour les humains.
Nourrir les oiseaux pendant l’hiver est nécessaire … mais il est également important de noter qu’au printemps, il est encore indispensable de nourrir les oiseaux qui se préparent à la reproduction et qui vont puiser dans leurs réserves. En été, la mue est aussi une étape décisive pour les oiseaux et à l’automne, ils doivent à nouveau reconstituer leurs réserves énergétiques pour se préparer à l’hiver
Pour toutes ces raisons et également du fait que l’approvisionnement en ressources naturelles se fait de plus en plus rare, il devient indispensable de nourrir tout au long de l’année les oiseaux de la nature.
Répondre aux besoins nutritionnels des oiseaux.

Au printemps, c’est la saison des amours, les oiseaux construisent leur nid et se reproduisent. Il leur faut alors de l’énergie et de quoi nourrir leurs petits. Les insectes, riches en protéines seront très appréciés en cette saison.
• En été, c’est la mue des oiseaux. En fonction de leur espèce, ils peuvent manger 30% en plus pendant cette période pour former leur plumage. Les fruits, baies et insectes seront appréciés.
• En automne, les oiseaux commencent leurs réserves. Certains ont besoin d’énergie pour voyager vers des climats plus chauds, d’autres se préparent pour passer l’hiver dans leur propre habitat. Des besoins en matières grasses et en glucides.
• En hiver, les oiseaux doivent manger plus en quantité pour se protéger du froid. Les ressources naturelles sont limitées et la recherche de nourriture requiert une grande quantité d’énergie.
Il est important de bien nettoyer les aires d’alimentation lorsque vous nourrissez les oiseaux de la nature pour éviter que les maladies se propagent. Plus l’oiseau restera longtemps dans la zone, plus la mangeoire devra être propre.
Il est préférable d’installer cette aire dans un endroit protégé du vent et des températures extrêmes mais aussi qu’elle soit loin des zones accessibles par les chats et les écureuils qui adorent la nourriture pour oiseaux. Lorsque la mangeoire sera installée à un endroit, veillez à la laisser au même emplacement sur une longue période pour que les oiseaux s’y habituent et puissent se créer des repères.
A bon entendeur !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.