Départ – Poésie d’Arlette

Toi qui as disparu
Au milieu de nulle part
Dis, au moins me vois-tu
De là-haut, quelque part?
Mon esprit prisonnier
Au fond de la matière
Ne peut guère espérer
Que de quitter la terre
Pour aller te revoir
Là haut dans les étoiles
Te dire enfin bonsoir
Dans une nuit sans voile.
Riche, mais sans fortune
Me riant de la lune
Je monterai vers toi
En brulant tous mes pas
Des toiles de sourires
Tissées de souvenirs
Seront tous mes bagages
Pour toi qui n’as plus d’âge.
 
Arlette Février-Muzard.

Un commentaire dans “Départ – Poésie d’Arlette

  1. Dominique Bernès

    Le plus tard possible votre départ Arlette
    Vos amis ont encore envie de profiter de vous…et je ne parle pas de Juju et Amandine…sans oublier Claude

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.