Coupure d’électricité dans les Pyrénées-Orientales : un incident technique au cours d’une manoeuvre à Baixas

Article de l’Indépendant paru le 28/11/2018

Une coupure d’électricité a eu lieu, ce matin, à 8h, dans l’est du département des Pyrénées-Orientales, notamment sur l’agglomération de Perpignan, à la suite d’un incident technique survenu au poste électrique RTE de Baixas.

Environ 300 000 foyers ainsi que des clients industriels et le trafic SNCF ont été privés d’électricité.

Grâce à la mobilisation des équipes de RTE, en lien avec celles d’Enedis, à 10h15, 100% des foyers, des industriels et la SNCF étaient réalimentés. 

Il était encore trop tôt, ce mercredi aux alentours de 8h pour déterminer les causes de cet incident mais les services d’Enedis, le fournisseur d’électricité, indiquaient que des dizaines de milliers d’habitants des Pyrénées-Orientales étaient touchés par « cette panne généralisée sur une grande partie du département. »

Ainsi, pour faire simple, la panne d’électricité impactait la population de Torreilles à Banyuls-dels-Aspres, soit quasiment toute la plaine du Roussillon. La Côte Vermeille est impactée également par la coupure. Collioure à 9 h 30 est sans courant.

La circulation des trains a été également perturbée en gare de Perpignan. Le réseau SNCF a subi la même panne entre 8 heures et 9 heures. Mais depuis 9 heures, RTE a rétabli l’alimentation du réseau, les trains circulent à nouveau normalement mais subissent de retards allant d’une demi-heure à 1 heure. Seul tronçon encore délicat, celui entre Cerbère et Port-Vendres où aucun train ne circule ce mercredi matin.

De grosses perturbations ont été constatées dans les rues de Perpignan où les feux tricolores ne fonctionnaient plus pendant de longues minutes.

Pas de conséquences à la clinique Saint-Pierre dotée d’une double arrivée d’électricité, en revanche les opérations sont pour l’instant suspendues à la clinique Notre Dame d’Espérance.

Aucune n’est à déplorer à l’aéroport. L’annulation du vol de 7 h 10 vers Paris a été causée par une panne technique sur un appareil.

Les services d’Enedis étaient bien entendu à pied d’oeuvre pour déterminer les causes de l’incident et lancer les opérations de réparations. Il était donc impossible, à 8h30, de déterminer la durée de cette coupure généralisée.

Voir l’article sur le journal Indépendant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.