Correspondant de presse locale ou élu, il faudra(ait) choisir.

article envoyé par formulaire de – le petit futé

Nous avons quelque peu modifié le titre original du quotidien Midi libre (voir l’article) afin de rappeler à nos journaux régionaux que de temps en temps, ils devraient s’arrêter de jouer les moralisateurs, humanistes, donneur de leçons sur une société dont eux seuls percevraient la véritable essence, pour balayer un peu devant leur porte.

 Le groupe La dépêche n’a racheté les parts des Journaux du Midi détenues par le Groupe Sud-Ouest qu’après les dernières élections municipales de 2014, mais nous pouvons tout de même penser que ses braves et fiers Occitans ont tenus le même discours du côté de la Garonne que les quotidiens du Sud, Midi Libre et l’Indépendant.

 » Il faut choisir entre correspondant de Presse Locale ou élu.« 

À Saint Génis des Fontaines, nous qui avons eu la surprise de voir Nicole Gardes-Espinet, élue conseillère municipale, montrée du doigt par une bonne partie de la population pour être la principale cause de la réélection du Maire, placée au poste de correspondante locale de l’indépendant, cela nous a bien fait rire.

Ou plutôt cela nous pose beaucoup de questions. Est-ce que notre quotidien historique, qui exhortait ses correspondants à quitter leur poste s’ils devaient se présenter sur une liste en 2014, n’a pas viré sa cuti en adoptant de douteuses habitudes ? N’aurions-nous pas abandonné nos dernières velléités Catalane au point de nous faire ainsi insulter par ceux dont le nom se voudrait forgé d’un point levé ? Cela expliquerait beaucoup de choses, beaucoup de changement pour notre département, pour notre identité, en si peu de temps. Ou peut-être qu’ils ont tout simplement adopté une autre ligne de conduite, parce qu’après tout, personne ne les en empêche.

Alain Baute, le directeur général délégué de l’indépendant que nous avons contacté par mail afin qu’il nous explique une telle décision, a balayé nos questions d’une simple phrase : « arrêté de voir de la politique partout !« 

Si le garde-fou médiatique d’un système, entre autre, politique que nous peinons trop souvent à comprendre se met maintenant à employer les mêmes méthodes, alors le pire reste à venir. 

 

Un commentaire dans “Correspondant de presse locale ou élu, il faudra(ait) choisir.

  1. AL

    après, ce sont ces même directeur de journaux qui viendront nous expliquer que critiquer la presse s’est s’attaquer à la liberté d’expression, à l’indépendance des idées, poussant parfois à prétendre que c’est s’attaquer aux principes de la démocratie. Mon C…. oui, pas quand on se positionne comme un journal de propagande.Albert Londres

Laisser un commentaire