Poésie d’Arlette Février-Muzard

OSE   L’arbre frémit, le ciel se tend Le rythme nait du mouvement Le ciel est plein de feu qui brule Mais dans mes veines le sang circule.   Nous gravons tous nos souvenirs Dans des objets sans avenir Rempli de désir et d’absence Nous oublions notre ignorance.   L’infini où le mystère repose Nous semble parfois près de nous Et pourtant aucun de nous n’ose Lever le voile qui nous noue.     Arlette Février-Muzard     _____________________________________________       MON ŒIL   La beauté du paysage Ne…

lire la suite

Les Poèmes d’Arlette

REGARD…   Là où meurt l’ombre Brille un bout de soleil C’est peut-être une tombe Ou bien un coin de ciel. Lorsque descend la nuit Lorsqu’il n’y a plus de bruit C’est ma vie qui s’enfuit Vers toi, Maman chérie. Je sais que cette vie M’égratigne et me mord Mais quelquefois aussi Elle m’offre ses trésors. Alors moi je t’oublie L’instant d’un coup de vent Mais le plaisir s’enfuit Sur un nuage blanc. Alors…  je te reviens Plus fragile qu’avant Pour noyer mon chagrin Dans ton regard Maman.    …

lire la suite

l’intégrisme aux sommets catalan

article envoyé par formulaire – de Longville Dominique Depuis que les croix implantées aux sommets du Carlit et du Cambre d’Aze ont été sciées et jetées dans le vide, les passions se déchaînent autour des croix qui ornent de multiples sommets. Personnellement je n’aurais jamais pu imaginer qu’elles puissent indisposer qui que ce soit. Pour avoir pas mal voyagé en Europe (et ailleurs) et donc bien évidemment en France, nous en avons atteint de nombreuses au cours de nos randonnées, toujours avec un grand plaisir, plaisir que d’autres semblaient partager sans état…

lire la suite

Festival Laroqu’en bulles du 6 au 8 aout.

Pour la 1ère édition du Festival, le thème proposé se rattache à la notion de FRONTIERES, au sens large du terme… – le passage d’une frontière lors d’un voyage d’aventure, d’agrément – l’impossibilité, au contraire, de traverser une frontière, une montagne, une mer – le dépassement des limites dans le monde réel ou imaginaire… SANS FRONTIERES. lire la suite de l’article sur le site de Laroque des Albères

lire la suite

Larockeenne des Albères le 4 août !

Vu sur le journal catalan Pour la deuxième année, nous organisons le festival Larockéenne des Albères à Laroque des Albères. C’est un festival gratuit en plein air qui a lieu de samedi 4 août 2018. L’objectif est de promouvoir les meilleurs groupes locaux. Cette année en programmation : SUPAMOON, ELECTRIC OCTOPUS ORCHESTRA, -bESS- + DJ SELECT AIOLI. Cette année, le VW Classic Catalan exposera des voitures coccinelles anciennes. Voir l’article sur le journal catalan

lire la suite

Tendresse d’Arlette Février-Muzard

L’amour est singulier, surtout au pluriel Quelquefois les rosiers ont comme un goût de ciel Un destin invisible, songes impossibles, Silence invincible, cible inaccessible. Une rose au teint de lait, une rose au cœur tendre Est née au mois de mai, il fallait s’y attendre Rose des sables, rose des vents Rose de table, rose de sang. Conjuguer au présent aujourd’hui comme hier Oublier les absents, être seule sur la terre. La vie est aquarelle à chaque coup de pinceau La rose devient plus belle, le bouton sera plus beau….

lire la suite

Bienheureux Laurentins. 

L’article de l’INDEP du 12 juillet 2018 concernant le village de Saint-Laurent-de-Cerdans « L’opposition municipale sera toujours combative », peut laisser à l’opposition de Saint Genis un message d’espoir : 6 élus du groupe majoritaire ont pris conscience d’une situation non conforme aux normes démocratiques et ont démissionné. En cause  » le pouvoir personnel qui est la règle, quand la communication est inexistante (aucun document avant les délibérations …/ … opacité de la prise de décision, omnipotence du maire, promesses réitérées et non tenues, communication débridée sur les projets communaux toujours en attente de…

lire la suite

Affaire de gros sous ?

Article envoyé par formulaire de Papè Pour ceux qui ne s’en seraient pas aperçu, sur les étranges lucarnes et dans tous les médias, il n’est question que d’une activité, baptisée « sport », pour l’occasion, mais qui n’est qu’une énorme affaire de gros sous, le « football ». Ne sachant de quoi il retournait, j’ai regardé, pas longtemps il faut dire, car rien de bien intéressant. Si j’ai bien compris, 23 « joueurs » deux équipes de 11 bonhommes vêtus de couleurs différentes, et d’un seul vêtu de noir, courent après un ballon rond. Personnellement, j’estime que,…

lire la suite