FORUM DES ASSOCIATIONS ET ACCUEIL DES NOUVEAUX ARRIVANTS

Le samedi 08 septembre 2018 aura lieu à la salle Polyvalente de Saint Genis des Fontaines le FORUM DES ASSOCIATIONS ET ACCUEIL DES NOUVEAUX ARRIVANTS. 

Les diverses associations se présenteront à la population. Ce sera alors l’occasion de rencontrer les nouveaux arrivants, de vous informer ou pourquoi pas de vous inscrire à l’une des nombreuses activités qui vous seront alors proposées.

Venez nombreux

11 commentaires dans “FORUM DES ASSOCIATIONS ET ACCUEIL DES NOUVEAUX ARRIVANTS

  1. Pierre FONTANA - Président de l'ADREP

    Pour l’ADREP (Association pour la Défense de la Ruralité, de l’environnement et du Patrimoine de Saint Genis des Fontaines) il s’agit d’un événement : c’est la reconnaissance de notre association par la Mairie.
    En effet, il aura fallu que le journal l’Indépendant retransmette notre demande à notre Maire pour que notre édile reconnaisse enfin notre association après 9 années de mise à l’écart.
    Nous serons donc présents à ce forum et nous vous invitons à venir nous voir pour vous permettre de connaître nos engagements, nos actions et nos projets.

  2. Mélaine Ripollès

    Bonjour, Pouvez vous nous donner les horaires du forum? Je vous remercie

    1. La rédaction

      Bonjour Melaine.
      Samedi les horaires sont de 10h à 16h

  3. Bernard Rouviere

    j’ai assisté aujourd’hui au forum des associations du village. Pour 3000 habitant et pour un samedi, je m’attendais à voir plus de monde mais bon c’etait bien. j’ai trouvé bizarre le comportement du maire qui n’a pas dis un mot pour les assotiations mais qui visiblement passe plus de temps à se confronter à son opposition. pourriez vous nous en dire plus sur cette plainte des travaux ? Merci d’avance.
    Bernard R, nouveau venu

    1. La rédaction

      Cher Bernard,

      Vous interrogez sur l’avancement d’un contentieux engagé par le groupe de 5 élus d’opposition. Voici un résumé du film de l’affaire des marchés de travaux.
      Le synopsis commence en 2006 après le décès accidentel du précédent maire qui intronisait Raymond LOPEZ pour la fin du mandat et réélu pour 2008 – 2014 par un système électif « liste entière », facilitateur d’une gestion sans partage et autoritaire.
      Une première adjointe et une conseillère municipale sensibilisées par leurs responsabilités d’élues verront rapidement leur volonté d’expression de leur droit de proposition anéanti : l’une sera destituée de sa fonction, l’autre sera personnellement humiliée en séance de Conseil.
      Le reste du groupe majoritaire municipal accompagnera en silence le maire dans une gestion municipale devenue despotique.
      Le scénario électif 2014 – 2020 allait changer la donne : une nouvelle règlementation du système électif introduisait la « proportionnelle » pour les communes de moins de 3500 habitants et le maire, réélu avec seulement 47% des votants, avait nécessité de débat avec une opposition. Des débats contradictoires, qui sont la base dans toute institution démocratique, auraient dû permettre idées nouvelles et propositions. Le maire en supprime tous les effets constructifs en ne mettant pas en place des commissions municipales, terrains d’échanges.
      Chacun devra comprendre dans ce comportement une volonté évidente de non-information. Concernant les marchés de travaux de voirie, l’absence de maitre d’œuvre indépendant attribuant, de fait, au maire la qualité de décideur-contrôleur dans la gestion des marchés de travaux sans en avoir les compétences.
      Cette constatation suscite beaucoup d’interrogations près du groupe d’opposition qui met en application son droit de contrôle à la défense de l’intérêt général, d’autant qu’il bénéficie de la présence, dans son groupe, d’un cadre retraité gestionnaire de cette spécialité.(Chacun pourra d’ailleurs s’étonner que le maire n’ait pas utilisé sa qualité de conseiller municipal et ses compétences, au profit de la commune). Malgré toutes les entraves dans l’obtention des pièces nécessaires à ce contrôle, les vérifications faites démontrent un non-respect des conditions des marchés initiaux qui occasionne des surfacturations de l’entreprise, acceptées par le maire, ordonnateur de la commune, pour une somme d’environ 150 000 euros au détriment du contribuable.
      Cette information rapportée en séance du Conseil Municipal ne suscite aucune inquiétude auprès du maire et de son groupe majoritaire à tel point qu’une volonté de rejet se manifeste par la volonté de ne pas créer une commission de contrôle des dires affirmés ! 0ù sont les obligations des élus dans leurs engagements dont ils ont accepté la charte !
      Des métrés, des photos, des analyses détaillées existent en justification des faits constatés, quelques heures étaient pourtant suffisantes pour en prendre connaissance !
      Les élus d’opposition ont compris que l’intérêt général passait par l’obligation d’engager une procédure contentieuse toujours en cours. Les contribuables doivent les en remercier pour leurs courage et ténacité.

  4. mion sylvia

    Bernard vous avez pu constater que notre Maire n’est pas un orateur. Sa belle soeur est bien plus à l’aise dans cet exercice, tant qu’à la première adjointe à part défendre la construction d’une nouvelle mairie AVEC parking elle reste toujours souriante mais bien peu efficace. Personnellement étant la seule élue de l’opposition je n’ai pas eu l’impression d’avoir été agressée, mais par contre ma présence a été une surprise pour les élus de la majorité. Je tiens à vous signaler que nous n’avons eu aucune information concernant cet accueil, que c’est le hasard qui m’a fait me trouver à cet instant précis dans la salle.
    Sur un autre point, je pense que la mairie de Saint Genis est la seule qui prête gratuitement des salles à l’ensemble des associations présentes sur son territoire, instauré par son prédécesseur le Maire actuel a tenu a préserver cet avantage non négligeable pour tous ceux qui tentent dans la commune d’animer le village.
    Concernant enfin la plainte portée contre le Maire elle n’aurait jamais du voir le jour. En effet toute la population de Saint Genis a le pouvoir de constater que certaines bordures de trottoirs payées n’ont jamais été réalisées. Ayant fait ce constat un des élus de l’opposition pour défendre les intérêts de l’ensemble des contribuables a proposé de créer une commission, lors d’un conseil municipal un dossier complet, argumenté, a été remis au Maire et à sa première adjointe qui a l’époque c’est engagé à vérifier la véracité des dires. Nous attendons encore à ce jour son commentaire.Puis sous la pression du même élu a été mis à l’ordre du jour la création d’une commission municipale pour étudier l’ensemble du dossier. La création de cette commission a fait l’objet d’un vote lors d’un conseil municipal et a été refusée par l’ensemble des élus de la majorité ,en cela ils se retrouvent si les faits sont avérés, complices de détournement de fonds publics.Si maintenant vous voulez constater par vous même les travaux relevés non réalisés, je vous invite à vous rapprocher de Monsieur Pelet qui porte depuis maintenant plus de trois ans ce dossier. Espérant avoir répondu à vos interrogations je vous souhaite la bien venue à Saint Genis village d’adoption d’un grand nombre d’entre nous bien décidé à lui redonner son lustre d’antan
    Sylvia Mion

    1. paul

      qui prète la salle …. ! oui, l’ancienne toute saccagée et obsolète. Mais pas la nouvelle comme cela devait être

    2. Arlette Février-Muzard

      Bonjour Sylvia et « BRAVO » d’être bien décidée à redonner son lustre d’antan
      à Saint Génis des Fontaines …. il faut beaucoup de courage et de volonté… mais quelque chose me dit que vous avez tout cela en réserve. ne lachez rien… bonne journée at au plaisir de vous rencontrer un jour… Arlette Février-Muzard.

  5. mion sylvia

    Paul
    Bien qu’installée sur la COMMUNE, la nouvelle SALLE appartient à la communauté de commune.s. Vous pouvez l’occuper mais comme relevé plus haut dans ce cas vous devrez payer une redevance.Le tarif est public.
    Sachez que l’ensemble des associations présentes sur la commune paye un tarif préférentiel. Enfin rien n’interdit à une association de demander au Maire une subvention pour une occupation à moindre coût.
    Les contribuables de Saint Genis payent des impôts très élevés. Si vous étiez présent ce matin, le Maire à part ailleurs fait remarquer qu’il n’avait jamais relevé le taux, pour cause, nous avons un des taux les plus élevés de la communauté de communes. Et il sait depuis toujours que nous nous serions battus contre lui, sur ce sujet. Sur ce point je suis bien la seule à lui avoir demandé de justement baisser ce taux, en prenant aussi la parole pour défendre nos amis cultivateurs lors de l’augmentation du taux de la taxe foncière. Sa réponse fut édifiante « ils ont bien assez d’avantages comme cela ».
    Pour finir, jamais la nouvelle salle n’a été présentée comme une propriété de la commune, mais bien comme une réalisation de la communauté de commune sur le territoire de Saint Genis. Si vous avez cru comprendre autre chose c’est que les explications de notre Maire vous ont, vous aussi, induites en erreur.

    Sylvia Mion

  6. Bémol

    Ayant eu à collaborer dans pas mal d’associations dans des villes et villages différents, je n’ai jamais vu une commune faire payer les salles, pour les besoins propres de l’assos. D’ailleurs lesquelles pourraient se le permettre ? Si c’est pour une activité payante (genre bal ou autre pour faire entrer des finances alors cela est une autre affaire.) Une ville, V…., avait comme projet de louer les salles, mais de compenser par une subvention du montant correspondant. Cette « astuce » avait pour but d’augmenter artificiellement le budget mairie accordé aux associations (des moins compensés par des plus).

  7. DUNYACH Jean Pierre

    Pour être précis, mais les plus anciens confirmeront ou pas : je ne pense pas que ce soit M. Berdaguer qui ait mis en place la gratuité du prêt des salles aux diverses associations, cela se pratiquait avant et se pratique aussi ailleurs (renseignez vous). Quelles associations auraient les finances pour payer entre autre le chauffage l’hiver, sans demander aux membres des sommes trop élevées, Qu’en serait-il des différents stades, avec l’entretien de la pelouse et l’éclairage la nuit, etc. Tout ceci pour ne pas laisser croire que R. Lopez est un mécène, et que son prédécesseur en était un aussi. De toute façon, pas un centime n’est dépensé dans une commune qui ne soit soutiré dans les poches des citoyens, du moins ceux qui payent des impôts ! Même ceux qui ne payent pas d’impôts sont dans le coup, car si l’argent va ici, il ne va pas là, et il revient au Conseil Municipal (rions pour St Génis qui n’a jamais vu un conseiller conseiller quoi que ce soit!) de faire des choix budgétaires. et sociétaux (rions aussi pour St Génis) De fait la gratuité de l’utilisation des installations municipales est une subvention sous une autre forme que l’attribution d’argent. Par contre, qu’en est-il de la magnifique salle « intercommunale ?? Utilisation gratuite ? Elle sert à quoi, à qui ? Ne peut-on faire le relevé de l’usage que l’on en fait ? Nous saurions au moins pourquoi elle a été construite, et ce quelle coûte par an. Une convention doit exister entre toutes les communes de la Com des Com. Si ce document figurait dans le site de la mairie , cela serait bien. Mais peut-être ne sais je pas fouiller au bon endroit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.