Petits poèmes…

 Ose…   L’arbre frémit, le ciel se tend Le rythme nait du mouvement Le ciel est plein de feu qui brule Et plus j’avance, plus je recule Nous gravons tous nos souvenirs Dans des objets sans avenir Remplis de désirs et d’absence Nous oublions notre ignorance L’infini où le mystère repose Nous semble parfois près de nous Et pourtant personne n’ose Lever le voile qui nous noue.   Adieux   Un bourgeon éternue La nature s’éclate Le printemps ingénu A pris toute la place Le gel fait ses adieux A…

lire la suite